Devenir chauffeur de taxi indépendant à Rennes : métier, formations, obligations, salaire

Le métier de chauffeur de taxi indépendant à Rennes offre une opportunité unique de combiner indépendance professionnelle et service à la communauté. Cet article propose un guide complet pour ceux qui envisagent de s’engager dans cette voie. Nous explorerons les différents aspects du métier de chauffeur de taxi, les formations nécessaires, les obligations légales, et nous donnerons un aperçu du salaire moyen à Rennes. Que vous soyez en réorientation professionnelle ou que vous cherchiez à démarrer une nouvelle carrière, ce guide vous fournira toutes les informations essentielles pour devenir chauffeur de taxi dans la ville de Rennes.

Le métier de chauffeur de taxi rennais

Le métier de chauffeur de taxi à Rennes, comme dans d’autres villes, consiste principalement à conduire un véhicule pour emmener des clients à leur destination. Ce métier demande non seulement une bonne maîtrise de la conduite, mais aussi une capacité à gérer efficacement son temps et sa présence dans la ville pour maximiser les opportunités de courses. Le chauffeur doit être disponible selon des horaires variés, incluant potentiellement le jour, la nuit et les week-ends. La clientèle peut contacter le chauffeur par téléphone ou directement à des endroits stratégiques comme la gare ou les aéroports.

Missions principales

  • Accueillir les clients avec courtoisie.
  • Assurer un trajet sécurisé jusqu’à la destination souhaitée.
  • Choisir le meilleur itinéraire, en tenant compte des éventuels embouteillages ou travaux.
  • S’occuper de l’entretien et de la maintenance de base de son véhicule.
  • Gérer les paiements pour les courses effectuées.
  • Tenir à jour un suivi d’activité, comprenant les détails des trajets et horaires.
  • Effectuer les tâches administratives liées à la gestion d’une entreprise, si le chauffeur est auto-entrepreneur.
Lire aussi :  BTS gestion : comment bien choisir son organisme de formation ?

Avantages et inconvénients

Parmi les avantages du métier, on retrouve la liberté et l’indépendance dans l’organisation du travail, ainsi que le contact humain. Toutefois, le métier peut aussi comporter des périodes d’attente entre les courses et un certain stress lié à la conduite en milieu urbain. Le salaire peut également être un point moins attractif.

Compétences et qualités requises

  • Être résistant aux difficultés de la circulation.
  • Faire preuve de calme et de patience.
  • Être disponible, pouvant travailler de jour comme de nuit, y compris les weekends et jours fériés.
  • Avoir une bonne connaissance de la ville, un sens de l’orientation et savoir utiliser un GPS.
  • Être courtois et amical avec une clientèle diverse.
  • Pouvoir effectuer la maintenance de premier niveau de son véhicule.
  • Respecter le code de la route et les règles de sécurité routière.

Formations pour devenir taxi à Rennes

Pour devenir chauffeur de taxi à Rennes, il est nécessaire de suivre une formation spécifique qui prépare aux différentes épreuves requises pour l’obtention du Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi (CCPCT).

Prérequis pour la formation

  • Permis de la catégorie B valide.
  • Maitrise du français, notions en anglais.
  • Aptitude médicale à la conduite d’un véhicule-taxi.
  • Casier judiciaire (bulletin n°2) compatible avec la profession.

Contenu de la formation

  1. Organisation du T3P en France et réglementation.
  2. Sécurité routière et entretien des véhicules.
  3. Maîtrise de la langue française et anglaise.
  4. Gestion, comptabilité spécifiques aux taxis.
  5. Connaissance du territoire et réglementation locale.
  6. Réglementation nationale spécifique à l’activité de taxi.

Formation pratique

La formation pratique comprend 21 heures de préparation à l’épreuve d’admission, incluant la maîtrise de la conduite, la gestion des parcours, la relation clientèle, et l’établissement de la facturation.

Modalités et coût

La formation totalise 140 heures et coûte environ 1800 € TTC. Le financement peut être assuré via le compte personnel de formation.

Lire aussi :  La méthode TOP : du domaine militaire à la vie de tous les jours

Une autre formation disponible à Rennes offre 115 heures de formation théorique et pratique, organisée par FNTI.

Obligations pour devenir taxi rennais

ObligationDescription
Permis de conduireCatégorie B, valide depuis au moins 3 ans (ou 2 ans si conduite accompagnée).
Casier judiciaireBulletin n°2 vierge, sans condamnations incompatibles avec la profession.
Contrôle médicalAttestation médicale délivrée par un médecin agréé, attestant l’aptitude à exercer le métier.
Formation aux premiers secoursPSC1 ou équivalent, de moins de 2 ans.
Examen CCPCTPasser et réussir le Certificat de Capacité Professionnelle de Conducteur de Taxi.
Carte professionnelleDemande à effectuer après réussite à l’examen CCPCT, avec un coût d’environ 60 €.
Licence de taxi (ADS)Autorisation de stationnement, à obtenir gratuitement via la mairie, à acheter ou à louer.
Préparation du véhiculeRespect des normes spécifiques pour le véhicule taxi, incluant taximètre, équipements obligatoires, et assurance professionnelle.

Pour devenir chauffeur de taxi à Rennes, plusieurs étapes et obligations doivent être remplies, qui sont en grande partie similaires à celles requises dans le reste de la France.

Étapes initiales et conditions préalables

  • Permis de conduire catégorie B, valide depuis au moins 3 ans (ou 2 ans si conduite accompagnée).
  • Casier judiciaire vierge (bulletin n°2).
  • Contrôle médical positif, attestant l’aptitude à exercer ce métier.
  • Formation aux premiers secours (PSC1 ou équivalent) de moins de 2 ans.

Passer l’examen du certificat de capacité professionnelle

L’examen du CCPCT est nécessaire pour devenir chauffeur de taxi. Il comprend :

  1. Tests de connaissances en gestion d’entreprise, comptabilité, réglementation des taxis, règles de sécurité routière, maîtrise du français et de l’anglais.
  2. Test pratique de conduite de taxi, évaluation des connaissances du territoire, accueil du client et facturation.
Lire aussi :  La formation CSRD : un enjeu clé pour les entreprises d'aujourd'hui

Obtention de la carte professionnelle

Après réussite à l’examen, il faut demander une carte professionnelle. Cette démarche est payante (environ 60 €) et nécessite de fournir divers documents à la préfecture, dont la réussite à l’examen et un avis médical positif.

Acquisition de la licence de taxi (ADS)

La licence de taxi, ou autorisation de stationnement (ADS), est indispensable pour exercer. Elle peut être obtenue gratuitement via la mairie, achetée à un autre taxi, ou louée à une entreprise spécialisée. La possession de la carte professionnelle est une condition préalable à l’obtention de l’ADS.

Préparation du véhicule taxi

Le véhicule doit respecter certaines normes, incluant un dispositif d’éclairage sur le toit, un taximètre, un smartphone avec une application chauffeur agréée, un terminal de paiement électronique, une imprimante pour les notes de course, et une plaque visible indiquant le numéro de la licence. De plus, il faut connaître les tarifs réglementés, assurer le véhicule professionnellement, et effectuer un contrôle technique annuel.

Pour créer son entreprise de taxi, il faut choisir un statut juridique adapté, acquérir un véhicule conforme aux normes et promouvoir son entreprise. Il est conseillé de mettre en place un plan d’affaires solide, une comptabilité rigoureuse, des procédures opérationnelles claires et une stratégie de marketing efficace. Enfin, une formation continue est nécessaire pour rester compétitif et offrir un service de qualité.

Salaire moyen d’un chauffeur de taxi indépendant à Rennes

Le salaire d’un chauffeur de taxi indépendant à Rennes varie selon plusieurs facteurs, notamment l’expérience, les heures de travail et la clientèle. Les données disponibles révèlent les informations suivantes :

  • Revenu mensuel moyen : Environ 1 430 € net.

Pour les chauffeurs de taxi salariés, les salaires mensuels en France en 2023 varient entre 1 500 € et 2200 € net, selon la convention collective des chauffeurs de taxis.

Il est important de noter que ces chiffres peuvent varier en fonction du nombre de courses, des tarifs et des heures de travail. Les coûts liés à l’entretien du véhicule, l’assurance, le carburant et d’autres frais opérationnels doivent également être pris en compte pour calculer le revenu net.

👍 Tu as aimé cet article ? Partage-le donc sur tes réseaux ! 🙂

Je m'intéresse à tous les sujets liés au monde du travail et de l'entreprise.